AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 JUNE&CAELAINN; Every bitches put their hands in the air.

Aller en bas 
AuteurMessage
Caelainn R. Jordan

Caelainn R. Jordan

Etudes/métiers : Etudes de psychologie
Crédits : Dodixe
Statut social : Célibataire, et aisée.
Messages : 105
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 23

JUNE&CAELAINN; Every bitches put their hands in the air. Empty
MessageSujet: JUNE&CAELAINN; Every bitches put their hands in the air.   JUNE&CAELAINN; Every bitches put their hands in the air. Icon_minitimeSam 30 Juin - 18:19




Every bitches put their hands in the air.


J'étais venue à la soirée d'intégration accompagnée de Gabriel, mon meilleur ami. Nous étions censés passer la soirée ensemble sauf qu'il m'avait plus ou moins abandonné pour d'autres de ses amis, des amis qu'il disait ne pas voir souvent, alors que moi, j'étais celle avait toujours le droit au premier « bonjour » qu'il prononçait le matin et au dernier « bonne nuit » le soir. J'avais de la chance de l'avoir comme colocataire, c'est sûr. Toutes les minettes de Cambridge devaient m'envier. J'avais trouvé la petite perle rare, le mec qu'on veut garder en ami toute sa vie parce que c'est l'appui parfait en cas de faiblesse. Sauf ce soir.. Bon, évidemment, je comprenais parfaitement qu'il avait d'autres amis, et je n'étais en rien possessive, puisque moi-même j'avais beaucoup d'autres connaissances. Je comprenais aussi que parfois, il avait besoin et envie d'être avec des gens normaux et qu'avoir une meilleure amie schizostripteaseuse, c'était pas la meilleure chose qu'on pouvait souhaiter à quelqu'un.
Franchement, je m'estimais comme une schizo assez cool. La plupart des malades que j'avais rencontrés lorsque j'allais chez le psy lorsque j'étais plus jeune, et même encore aujourd'hui, étaient vraiment limite fous, souffraient et faisaient beaucoup souffrir autour d'eux à cause de leur maladie. Moi, j'avais eu quelques crises assez violentes, j'avais fait honte à ma famille et j'étais souvent victime d'hallucinations assez légères mais tout cela mettait rarement quelqu'un en danger. Ce qui était sans doute le plus lourd à supporter, c'était ma bipolarité. Totalement à part de ma schizophrénie, mais pas forcément bien différente, cette maladie révélait en moi deux personnalités. Deux personnalités que j'avais mis du temps à assumer et à accepter. La première facette de ma personnalité, et bien c'était la facette que j'aimais appeler la facette « Caelainn », c'était celle que je préférais, celle qui était là le plus souvent et qui ne causait pas trop de dégat. C'était ma facette studieuse, plus ou moins généreuse et ouverte d'esprit. L'autre côté de ma personnalité, je l'appelais « Rose », mon deuxième prénom et mon nom de scène à la boîte de strip-tease. C'était mon côté totalement fou, inconscient des risques. Lorsque je suis « Rose », on peut facilement m'assimiler à une femme totalement ivre. Sauf que non, je marche droit, j'arrive à avoir une discussion claire avec des propos cohérents. Je suis juste dans un état totalement hyperactif, euphorique, se foutant parfaitement de ce qui se passait autour. Cette facette réapparaissait souvent lorsque j'oubliais de prendre mes médicaments, ou lorsque j'étais fatiguée, ou encore quand je buvais de l'alcool, ce qui annulait les effets de mes soins. Je n'étais pas une alcoolique qui ne voulais pas se soigner. Loin de là, ma maladie, je lutte vraiment contre elle de toutes mes forces. Sauf que, je reste une jeune femme de vingt-deux ans qui veut profiter comme il se doit de ses années à l'université, comme les autres étudiants.
Ceci expliquant mon verre de vodka-orange dans la main et ma solitude dans un des fauteuils qui avait été mis dans la salle de sport de l'université pour la soirée d'intégration. Et beh tiens, je commençais bien mon année moi, abandonnée et alcoolisée. La soirée allait être belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tips-andtricks.skyrock.com
June N. Hopkins

June N. Hopkins

Etudes/métiers : 2ème année de droit
Crédits : SHIYA + Tumblr + Hell's Angels
Statut social : En couple
Messages : 122
Date d'inscription : 21/05/2012
Age : 26

JUNE&CAELAINN; Every bitches put their hands in the air. Empty
MessageSujet: Re: JUNE&CAELAINN; Every bitches put their hands in the air.   JUNE&CAELAINN; Every bitches put their hands in the air. Icon_minitimeDim 1 Juil - 15:40



❝She's in it just to win it. Don't trust her for a minute Ooooh It's a like cheap thriller. She's such a ladykiller❞



J’ai réussi à m’échapper du petit groupe qui s’était formé après mon arrivée. Parler avec Anton est un vrai plaisir. C’est fou de voir que finalement la fac est un petit monde et qu’on connait beaucoup de personnes, même de vue. Je revois Ethan arriver, avec sa cravate autour du cou et ses lunettes noires. Je me mords la lèvre pour m’empêcher de sourire. Je ne dois pas penser à lui. Je lève les yeux de mon verre, à la recherche de Lewis. Je n’ai pas eu de nouvelles de lui, pourtant, je sais qu’il est quelque part. J’attrape mon portable pour lui envoyer un texto et lui donner rdv plus tard, à la fin de la soirée. Je range mon téléphone et fais quelques pas à travers la foule. Je dis bonjour à d’anciennes camarades de littérature, qui doivent être ne cours, maintenant avec Ethan. Je soupire. Tout me ramène à lui. Je finis mon verre d’un trait et fonce vers le bar, pour en prendre un autre. Je vais en avoir besoin ce soir. Je remarque deux professeurs qui discutent ensembles. Mr O’Connell et Mr Foster sont de véritables vedettes à Cambridge. Les deux ont beaucoup de charme et je leur souris en passant. Je commande un cocktail et prends la direction des jardins pour réfléchir. Je soupire et m’arrête un instant. Cette année va être mouvementée, encore plus que les précédentes. Avais-je vraiment besoin du retour d’Ethan ? Je soupire de nouveau et deux bras m’entourent la taille. Je ferme les yeux en entendant la voix de Lewis, qui m’a enfin trouvé. Il me retourne pour m’embrasser et je m’accroche à lui. Je me sens bien avec lui et je m’en veux de penser de plus en plus à Ethan. Lewis sait qu’il est de retour et fait tout pour que je pense à autre chose. « Viens on va danser. » J’acquiesce et finis mon cocktail. Je pose mon verre quelque part et fonce sur la piste de danse avec Lewis à mes côtés. Un instant, j’oublie tout. Je me laisse porter par le rythme de la musique. Je me déhanche, je m’amuse, je pense à autre chose et ça me fait bien fou.

Je fais une pause et me dirige vers le bar encore une fois. Je suis assoiffée et commande un des ces cocktails à la couleur fluorescente. Je fais signe à Lewis qui va voir des amis à lui. Je décide de refaire un tour et marche dans les locaux de l’université. C’est bizarre de me promener dans des couloirs vides. Mes talons claquent sur le sol. Ce silence me met mal à l’aise et je décide de retourner vers la population. Je passe à travers la salle de sport et distingue une connaissance sur un fauteuil. Un sourire apparait sur mon visage. Voilà qui est parfait pour oublier mes problèmes. Je m’avance vers elle un sourire carnassier sur le visage. Il est temps de jouer Caelainn. Je me plante devant elle et la voit lever les yeux vers moi.

« Game on, Caelainn ! A toi de me montrer ce que tu vaux ce soir. »

Spoiler:
 

_________________

❝We were friends and lovers and clueless clowns❞
He kissed you on the lips and opened your eyes. He pulled you closer said he'll never let go. You couldn't trust him but you never said no. In that moment he made you forgot how it feels when he's gone. But now you're looking like you really like him and now you're feeling like you miss him. You're speaking like you really love him and now you're dancing like you need him.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caelainn R. Jordan

Caelainn R. Jordan

Etudes/métiers : Etudes de psychologie
Crédits : Dodixe
Statut social : Célibataire, et aisée.
Messages : 105
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 23

JUNE&CAELAINN; Every bitches put their hands in the air. Empty
MessageSujet: Re: JUNE&CAELAINN; Every bitches put their hands in the air.   JUNE&CAELAINN; Every bitches put their hands in the air. Icon_minitimeDim 1 Juil - 18:52

June Hopkins. Oui, la jolie rousse qui étudiait du droit et qui entamait sa deuxième année, se trouvait devant moi et me sous-entendait plus ou moins que cette soirée serait la soirée des défis, la première de l'année. C'était un petit jeu qu'on avait June et moi depuis quelques temps qui était tout bête. C'était le jeu du « t'es cap, ou t'es pas cap ? », et jusqu'à aujourd'hui, chacune d'entre nous avait relevé tous les défis que l'autre lui avait proposé. C'était drôle, euphorique et même « adrénalisant » lorsque les paris se révélaient assez risqués, pour nos scolarité ou pour notre réputation. Les paris faciles, c'est bien trop ennuyeux. Moi ce que j'aimais, c'était quand j'avais la petite boule au ventre comme la fois où on avait couru en sous-vêtements dans les jardins du campus avec June à trois heures du matin. Evidemment, à cette heure-là, tous les internes dorment, et heureusement pour nous. Nous n'étions pas du genre à nous retrouver toutes les deux pour faire des petites soirées avec notre jeu préféré, mais il nous était déjà arrivé de nous voir rien que nous deux pendant une soirée. C'était en cas de force majeure, de « crises ». Par exemple, un soir, je m'étais très violemment pris la tête avec Gabriel, et j'avais été voir June pour me changer les idées. Par « chance », il s'était avéré qu'elle aussi avait besoin de ce changer les idées, et nous étions allées faire la tournée des bars de Cambridge ensemble. Nous ne nous racontions pas nos petits secrets, d'ailleurs je serais bien incapable de vous dire si June est en couple ou pas, combien elle a de frères et sœurs ou encore d'où elle vient. Nous parlions de choses futiles qui nous distrayaient, des choses sans importance qui nous faisaient oublier tout ce qui en avait, tout comme nos paris que nous pratiquions le plus souvent alcoolisées!

Lorsque June arriva, j'eus un léger sourire. Je savais que j'allais bien m'amuser, et j'avalai mon verre de vodka d'une traite afin que l'amusement arrive encore plus vite.
Je dévisageai June, cette nana m'avait toujours assez bluffé, c'est peut être pour ça que, malgré le temps que nous passons ensemble et l'amusement qu'on se procure mutuellement, elle n'a jamais été plus qu'une « drôle de connaissance » pour moi. C'était physique entre nous, on avait du mal à se blairer dans un état normal, et on savait que si on commençait à « jouer » trop souvent, on n'allait plus réussir à se supporter. Bref, elle me bluffait car, sans vouloir offenser les roux, elle était particulièrement jolie pour une rousse, et son air de fausse petite fille sage m'étonnait toujours.
Je me levai donc de mon fauteuil; il fallait que je me bouge, que ce soit en dansant comme une chagasse avec June ou sous le regard de June qui m'aura lancé un pari, ou pour une toute autre raison. Je me mis à la hauteur de la jolie rousse, et avec un sourire particulièrement mesquin, je lui répondis ; « écoute Junie, oh tiens, ça t'va bien Junie ! On va aller nous chercher un p'tit verre de j'saispastropquoi bien alcoolisé et tu vas aller nous faire un petit discours au micro. Ca devrait être drôle de voir une rousse bourrée remercier l'assemblée! » Et paf, je venais subtilement de lancer le premier vrai pari de la soirée qui n'était ni plus ni moins qu'un discours devant les élèves à faire au microphone, avec un air totalement ivre et un verre à la main. Pourquoi? Pour les remercier d'être venus, d'être si beaux dans leurs tenues si chics et j'en passe! Oui, j'étais une petite joueuse qui commençais avec un pari assez ridicule, mais il fallait un début à tout, et il fallait faire les choses de façon ascendante. Pas commencer avec un striptease ou je ne sais quoi, surtout pas devant tant d'étudiants. Nous étions totalement givrées, mais point trop non plus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tips-andtricks.skyrock.com
Contenu sponsorisé




JUNE&CAELAINN; Every bitches put their hands in the air. Empty
MessageSujet: Re: JUNE&CAELAINN; Every bitches put their hands in the air.   JUNE&CAELAINN; Every bitches put their hands in the air. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
JUNE&CAELAINN; Every bitches put their hands in the air.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» My Body Needs A Hero, Come And Save Me ♪♫ (Pv June ♥)
» » Crazy Little Pony {June Lewis}
» Haitian Deportees Fate Now In The Hands Of Team Obama
» Cause everybody's drunk, loud and pissed off {Feat. June
» SOSpour l'"opération de June X york aveugle 13a,3kg fracture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academia Cantabrigiensis :: Université de Cambridge :: “ Université de Cambridge ” :: INTRIGUE 1 - Soirée d'Intégration-
Sauter vers: